Envie de participer ?

N3 CHAUVIGNY-LIBOURNE : Dans le brouillard...les pingouins se heurtent à des viennois conquérants

Publié il y a 2 semaines par

N3 CHAUVIGNY-LIBOURNE : Dans le brouillard...les pingouins se heurtent à des viennois conquérants

Malgré leur incroyable dernière prestation face à Toulouse en Coupe de France, les libournais n'ont pas montré le visage attendu et se sont inclinés 2-1. Serge Desport coprésident, très en colère, lâchera, tout simplement et ironiquement, en fin de rencontre... :"On a été mauvais! C'est peut-être parce qu'il n'y avait pas la télé?


Tout le monde pensait après la démonstration offerte par les pingouins au public de Moueix face au leader de L2, qu'aucune équipe du groupe ne résisterait au jeu des libournais et que le déplacement en terre Chauvinoise ne serait peut-être qu'une formalité, mais malheureusement...le scénario fût tout autre.

Méfiants, confiants et enthousiastes les attaquants chauvinois animèrent le début du match avec des transitions rapides tentant même des tirs lointains mais hors cadre, comme celui de Naissim Ayadi (12'). Les pingouins tentaient de répondre en contre sans toutefois pouvoir inquiéter le la défense chauvinoise. Puis le jeu perdra de sa fluidité mais gagnera en timidité et l'on s'acheminera vers la mi-temps sur un score de parité nul et vierge quand...sur une touche rapidement jouée par les joueurs de Stéphane Malloyer (39'), Arsène Nsiete surprendra la défense des pingouins et d'un lob astucieux le malheureux Pierre Portets. 1-0... Score à la Mi-Temps 

Franck Vallade : " Quand on a fait de gros effort contre une équipe hiérarchiquement supérieure de Ligue2 comme Toulouse et que la tension redescend il faut se remettre au mail, rentrer dedans et se remettre dans le championnat qui est difficile.. et on pas su le faire sur cette première mi-temps. Donc, je leur en veux, parce qu'ils n'ont pas été bons..."
 


(crédit photo:Stéphane Glesaz La Nouvelle République)

 

Et Castera bondit ...

En seconde période, les chauvinois remettront la pression sur les libournais, Amine Ramdane servira  Dylan Biaka qui met le ballon au fond des filets libournais (52') 2-0

Profitant de l'excès de confiance des locaux euphoriques, les pingouins réagirons par Benjamin Geffray qui centre vers Anthony Castera qui d'une tête piquée réduira la marque au tableau d'affichage 2-1 (69'). 
Les libournais reprennent confiance...les chauvinois reculent, ne procédant que par contre mais se heurtent à deux reprises à Pierre Portets. La rencontre change de physionomie, devient crispante dans les deux camps et Anthony Castera est tout prêt, mais tout prêt...d'égaliser dans le temps additionnel mais...le ballon lui échappe et file en sortie de but.
L'arbitre sifflera la fin du match et  "La fin d'une illusion". Score final 2-1.

"Au football, on ne peut pas vivre avec des regrets"

Franck Vallade : "On a trop laisser faire, on a été trop laxiste, on a été en retard sur tout...on les a laisser manœuvrer comme ils le voulaient...À 2-0 ça devient compliqué...à 2-1 on respire et on y croit encore...et on a eu une monstrueuse occasion d’égaliser et de partager les points, ce qui aurait été mérité, mais malheureusement...on ne la met pas au fond. J'avais pourtant demandé à mes joueurs de mettre beaucoup de rythme pour les user sachant qu'ils rencontreront Le Havre (L2) samedi prochain et qu'il éviteront la fatigue et les blessures . La tension que l'on met sur un match hyper important comme celui du week-end dernier redescend...mais attention, attention ai-je dis à mes joueurs...et je pense que le fait d'avoir jouer ce match contre le 3ème et de ne pas l'avoir gagné, va leur servir de leçon...du moins j'espère et qu'ils vont se dire qu'il faut mettre le bleu de chauffe si l'on veut s'en sortir. MAintenant, je dirai que je reconnais que Chauvigny a une très belle attaque qui peut mettre en danger n'importe quelle équipe et qu(ils ont été meilleurs que nous sur ce match là...surtout en première mi-temps où ils ont fait la différence. On va avoir des regrets, forcément, car on avait la balle d'égalisation en fin de match, on ne la met pas...et on va vivre avec des regrets; Et au football, on ne peut pas vivre avec des regrets. Mais c'est comme ça, c'est la fatalité."

Un message non retenu... "Je constate que j'ai été entendu, mais.....pas écouté"

Franck VAllade: " Je les ai mis en garde dans la semaine...je connais le truc...je suis en dehors du terrain mais je l'ai vécu...je sais très bien que quand on est en haut, sur un piédestale où on est sollicité par-ci, par-là...on est sur un petit nuage, mais ensuite quand tu arrives sur un petit terrain bosselé, dans le brouillard, comme aujourd'hui...ça te remet vite dans la réalité...tu redescends sur terre j’ai aussi prévenu dès vendredi mes joueurs, de ne pas se relâcher parce que l’adrénaline ne serait plus présente par rapport à notre match de Toulouse..et aujourd'hui, on rate la première mi-temps. Rien à dire sur la seconde...les garçons se sont dépouillés...ce qu’ils auraient du faire dès le début du match. Et si on joue la première période comme on a joué la seconde  on ne perd pas le match! Et pourtant, tout le monde nous voyait beau. Maintenant, à eux de ne pas faire la même erreur à Bayonne samedi prochain."

 

Commentaires