Envie de participer ?

FC Libourne - US Lège Cap Ferret : Une défaite au goût amer...

Publié il y a 3 semaines par

FC Libourne - US Lège Cap Ferret : Une défaite au goût amer...

Plus de 12.000 "connectés" (sources YouTube/Google, Facebook/Communication fclibourne, www.fclibourne.fr...) ont assisté à la diffusion du match Libourne-Lège Cap Ferret. Mais les favoris sont sortis par la petite...lucarne.

Succès sans précédent pour la retransmission du match comptant pour le 7ème tour de la Coupe de France, devant les caméras d'Aquitélé. Un nombre record de foyers connectés pour suivre FC Libourne- US Lège Cap Ferret :
- 6667 sur la page Facebook/Aquitélé, 3498 sur Facebook/Communication FCLibourne, 1776 sur Youtube/Aquitélé pour la rediffusion de 18h, 74 sur le site FCLibourne.fr et 15 sur Fuchs sports.
Soit 12.030 connectés. Statistiquement parlant, si l'on part du principe qu'une personne ne regarde que très rarement une rencontre sportive seule, en multipliant par 1,5...ce sont plus de 18.000 (18.045) spectateurs qui ont suivit cette rencontre que retransmettait
AQUITÉLÉ .

 

Tout avait pourtant bien commencé . Les hommes de Franck Vallade avait pris le match en main avec l'ouverture du score dès la...2ème minute par Térence Pinto, déclaré d'ailleurs... malgré la défaite, "l'homme du match", par l'ensemble des journalistes présents.

                                                      
(Térence Pinto)


Maîtres du jeu  et ne laissant que peu de ballons à l'adversaire, les coéquipiers d'Ugo Gostisbéhère aggravaient le score avec un second but de l'homme en forme du groupe Anthony Castera...76ème : 2-0.

Souvenons nous, Ugo Gostisbehere avait dit avant la rencontre précédente face à St Jean d'Angely : "...à nous d'être vigilent et surtout faire en sorte qu'il nous arrive pas ce qui est arrivé aux Bergeracois que l'on a emmené et battu aux penaltys.." mais apparemment le conseil n'a pas été retenu lors de ce 7ème tour contre une équipe de N3 de Lège Cap-Ferret, solide.

Ainsi, la vigilance ayant été relâchée à la 87minutes le référé sifflait un coup franc "litigieux" pour ne pas dire imaginaire contre le gardien libournais Pierre Portets (voir le replay du match sur You Tube Aquitélé). Coup franc que transformait Quentin Valadié...2-1.

Il ne restait plus que 3 minutes à tenir dans le temps réglementaire... plus les arrêts de jeu (2'minutes) accordées par l'arbitre qui, à l'heure de l'apéro en Espagne avait distribué "2 jaunes" à l'attention des gardiens..."fait très, très rare", si l'on en croit les commentaires de Frédéric ROUX (ancien gardien des Girondins) qui était là en tant que consultant.

Seulement voilà, comme l'avait dit un jour au micro de Radio 9,  le regretté André Menaut (ex-entraîneur des Girondins D1, Libourne D2, St Seurin D2) : "Le football c'est 50% de talent et 50% de chance".
Dame chance changea de camps et à la 92ème, Lamine FALL mettait les deux équipes à égalité. 90+2 : 2-2

L'arbitre sifflait la fin de la rencontre...le temps réglementaire s'était écoulé comme l'eau de...La Fontaine, qui écrivit un jour "Rien ne sert de courir il faut partir à point" et les nerfs se tendaient du côté de tribunes.

La cruelle séance de tirs au but

Franck Vallade et Simon Adoue désignaient cinq joueurs pour la séance de tirs au but : Ugo Tarbes, Remy Gauthier, Térence Pinto, Clément Janin et Baïdi Dia.


- Tarbes premier tireur libournais mettait le ballon au fond des filets. 1-0
- Hibert égalisait 1-1
- Gauthier voyait son tir repoussé par le gardien ferretcapien 1-1
- Vallandier prenait Portes à contre-pieds 1-2
- Pinto tentait une "Panenka" pour tromper le gardien mais... son tir se transformait, malheureusement en une PanenKa...tastrophe, le ballon rebondissant sur la transversale...et la situation devenait très compliquée pour les Pingouins. 1-2

- Samb, ancien libournais, du plat du pied logeait le ballon dans la lucarne 1-3
- Janin, malgrè la pression sur ses épaules, du gauche logeait le ballon dans la lucarne 2-3
- Mignon tenait la qualification au bout du pied, mais..."EXPLOIT de Portets" qui du bout du pied détournait le ballon 2-3

L'espoir revenait...
- Baïdi Dia à son tour posait le ballon sur le point de penalty...La poignée de spectateurs retenait son souffle, Dia détenait l'égalisation au bout du pied...il s's'élançait.le gardien ferretcapien s'avançant et n'ayant plus les pieds sur la ligne (mais l'arbitre ne l'a pas vu)...Dia mettait le ballon au dessus.


C'était suffisant pour les Ferretcapiens qui exultaient devant cette victoire "offerte" par les Pingouins....c'en était fini de ce 7ème tour et de l'aventure pour les Pingouins et Lège Cap Ferret  tenait sa qualification...ainsi que les retombées financières qui vont avec.

Dommage, car les libournais avaient quasiment maîtrisé toute la rencontre.

Mais, même si la défaite est amère, ne l'oublions jamais: "Le football c'est 50% de talent et 50% de chance"...disait André Menaut.


Les réactions

Franck Vallade : " Je suis forcément très déçu, vous vous en doutez, parce que tout d'abord nous avions la maîtrise sur le match et sincèrement je ne voyais pas comment Lège pouvait revenir...plus le temps passait et plus c'était intéressant pour nous,et malheureusement pour Lège ils ont évolué à 10 contre 11 et à 2-0 et à la 87ème minute alors que l'on est dans le cas de se qualifier le scénario catastrophe est arrivé, on prend ce coup franc qui nous met un peu dedans et ensuite dans les arrêts de jeu il y cette faute discutable que siffle l'arbitre et je vais regarder en replay l'action. Alors, soyont honnêtes, cela reste des faits de jeu et malgré tout, même si l'arbitre s'est trompé dans son jugement...on ne doit pas prendre ce coup franc qui emmène ce but!  Lège n'a pas une seule occasion de jeu durant toute la partie et ils nous mettent en difficultés sur coup franc. Et voilà comment ça bascule. Je n'ai pas dormi de la nuit et je suis extrêmement déçu...pour les joueurs car ce sont, en premier, les acteurs...et aussi pour le club parce que sincèrement nous aurions dû être au 8ème tour et ce ne sera pas le cas. Le sul soucis c'est que ça s'arrête brutalement pour nous,et que derrière il n'y a pas moyen de se rattraper en championnat parce que l'on a pas de date de reprise...donc je suis obligé de mettre en stand-by les entraînements en attendant que l'on veuille bien nous laisser reprendre...même si l'on doit jouer à huis clos. Maintenir les joueurs en forme physique, ok...mais dans quel objectif? En plus, avec le couvre feu, après cette énorme déception,  je ne peux même pas réunir les joueurs à un entraînement pour que l'on puisse parler, faire le vide, comprendre le pourquoi du comment...On savait que l'on pouvait être en difficulté contre Lège...on a pris le match par le bon bout...et sincèrement c'est très difficile a avaler...de savoir que tu mêmes 2-0 à 3 minutes de la fin alors qu'en face ils ne sont que dix, que tu te retrouves aux penaltys. Tu as la tête au fond du trou et en face ils sont dans l'euphorie la plus totale. ET quand tu sais que tu as travaillé les pénaltys deux fois dans la semaine...et tout compte fait, ça ne nous a pas servi. Je suis vraiment déçu...mais à tel un point...que ça va être difficile a avaler."

Webmaster.
(crédit photos Sebastien Carlier)



 

 


 

 

 

Photos associées : Cpe de France 7ème tour

crédit photo S. Carlier

Commentaires